Grand Test Épargne Moneyou : les résultats

Que savons-nous de l'épargne ? Évaluons-nous correctement le comportement de nos concitoyens en la matière ? Comprenons-nous les principes de base de l'épargne ? Et réalisons-nous bien ce qui se passe avec les euros que nous bloquons une année durant sur un compte d'épargne ? Moneyou a enquêté et interrogé 2 122 Belges à l’occasion d’un grand test sur l'épargne, sur guide-epargne.be et hln.be. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des résultats.

«Le Belge obtient en moyenne un 6 sur 10 au Test Épargne Moneyou. »

Nous épargnons tous et en masse

« Le Belge a une tirelire dans le ventre », titrait Het Laatste Nieuws début janvier 2018. En 2017, le très réglementé compte d'épargne de nos compatriotes a engrangé cinq milliards d'euros1. Nous épargnons tous et en masse, c'est plus qu'évident. Mais comment évaluons-nous le comportement d'épargne des autres ? En réalité, 2 Belges sur 3 mettent de l’argent de côté. Mais 63% des personnes interrogées sous-estiment ce nombre. « Le Belge a une tirelire dans le ventre », titrait Het Laatste Nieuws début janvier 2018. En 2017, le très réglementé compte d'épargne de nos compatriotes a engrangé cinq milliards d'euros1. Nous épargnons tous et en masse, c'est plus qu'évident. Mais comment évaluons-nous le comportement d'épargne des autres ? En réalité, 2 Belges sur 3 mettent de l’argent de côté. Mais 63% des personnes interrogées sous-estiment ce nombre.

Par contre, l'estimation du montant total de l'épargne belge détenue sur des comptes d'épargne est bien meilleure. 58% des personnes interrogées connaissaient la bonne réponse (260 milliards d'euros).

13% optent pour une réserve d'épargne de 12 mois

73% des personnes interrogées savent qu'une réserve d'épargne équivalant à six mois de salaire suffit. 13% des personnes interrogées préfèrent jouer la sécurité et déclarent que douze mois de salaire constituent la meilleure réserve.

87% savent ce que le système de garantie des dépôts implique

Les termes financiers propres à un compte d'épargne semblent être connus et sont aussi compris quant à leur contenu. 87% savent que le système de garantie sur les dépôts assure un remboursement de maximum 100 000 € en cas de faillite de la banque. Le terme de prime de fidélité est également clair pour 89% des personnes interrogées ; 66% savent que cette prime est payée après douze mois.

Le régime du précompte mobilier n’est pas toujours clair

Par contre, pour 42% des participants, il n'est pas clair qu'un compte d'épargne avec exonération du précompte mobilier et une rémunération minimale légale de 0,11% soit un compte d'épargne avec prime de fidélité.

Le paiement ou non d'un précompte mobilier est lié au fait que le compte d'épargne soit ou non règlementé. Avec un compte d'épargne règlementé, l'intérêt est exonéré d'impôt jusqu'à concurrence de 960 euros ; avec un compte d'épargne non-règlementé, vous paierez 30% de précompte mobilier sur votre intérêt. Le taux minimum de base pour un compte d'épargne est de 0,01%, la prime de fidélité minimale est de 0,10%, soit un total de 0,11%.

Le Belge sait quel intérêt est offert sur le marché de l'épargne

Nous savons tous que la plupart des taux proposés sont inférieurs à 0,15%. 74% des participants connaissaient la réponse à cette question, mais seuls 33% voient dans la faiblesse de ces taux une menace pour leur épargne. Et il est à noter que les francophones sont plus nombreux à le remarquer que les néerlandophones (NL : 29% pour FR : 40%). Le fait de dépenser son argent est moins souvent considéré comme une menace pour l’épargne par les néerlandophones que par les francophones (NL : 32% pour FR : 23%).

Au final, les problèmes liés à l'épargne n'échappent pas aux Belges puisque la moitié des personnes interrogées arrive à la bonne conclusion.  

Choisissez un compte d'épargne Moneyou

Retour à l'aperçu

Fermer

Se connecter